PRO430 haute température : imprimez en PEEK et PEKK

PRO430 haute température : imprimez en PEEK et PEKK

Dans la gamme PRO430, découvrez la PRO430 haute température, dotée d’une tête d’impression allant jusqu’à 500°C. Une imprimante capable de produire en matériaux techniques et complexes. Découvrez les caractéristiques des filaments PEEK et PEKK.

Pourquoi parle-t-on de température ?

Deux éléments de l’imprimante montent en température : 

  • Le plateau chauffant : permet de gagner en adhérence des pièces
  • La tête d’impression : permet l’extrusion du filament

La température du plateau et de la tête d’impression varie suivant les matériaux utilisés. En effet, plus vous montez en température, plus vous aurez accès à des filaments techniques.

Qu'est-ce que cela implique ?

L’imprimante PRO430 haute température est dotée d’une tête d’impression allant jusqu’à 500°C. Cette nouvelle tête d’impression vous donne la possibilité d’imprimer des filaments techniques et apporte  de nombreux avantages pour les industriels et professionnels. Vous avez de fait accès à des filaments extrudés qui sont dotés de propriétés mécaniques, thermiques et chimiques “exceptionnelles”, tels que le PEEK et PEKK.

Quelles sont les familles de filaments ?

Il existe de nombreuses variétés de plastiques avec différentes caractéristiques. Nous pouvons citer trois familles principalement utilisées en impression 3D. 

  • Les thermoplastiques standards tels que le PLA, ABS, ASA, PA CF, PA GF… 
  • Les plastiques techniques tels que le PC, PA 66, PA 11, PET…
  • Les matériaux hautes températures tels que le PEEK et PEKK, et le PEI 

Quelle température pour quel filament ?

Les thermoplastiques standards nécessitent des températures de chauffe standards en FDM allant de 180°C à 200°C. Ils sont donc tous imprimables avec la gamme PRO430 classique.

Les plastiques techniques nécessitent des températures supérieures allant de 150°C à 300°C, et sont donc également imprimables sur PRO430.

Au contraire, les matériaux hautes températures nécessitent des températures d’extrusion élevées comprises entre 300°C et 600°C. Ces matériaux nécessitent également d’être imprimés sur un plateau chauffant :

    • À des températures supérieures à 100°C pour le PEEK et PEKK. De ce côté, le plateau chauffant de la PRO430 monte jusqu’à 120°C.
    • Mais les températures doivent être comprises entre 160°C et 190°C pour le PEI. Ce qui n’est donc pour le moment pas possible sur la PRO430.

Enfin, il est également nécessaire de faire monter en température la zone d’impression : c’est-à-dire l’imprimante elle-même, en plus du plateau d’impression. 

Pour cela, il est important de mettre en pré-chauffage le plateau de la PRO430 pendant une trentaine de minutes afin de faire monter en température l’imprimante. Ainsi, la chambre d’impression pourra atteindre 60°C et les matériaux pourront se déposer et s’agglomérer de manière correcte.

Caractéristiques du PEEK et du PEKK

Ces deux matériaux appartiennent à la famille des PAEK : c’est un groupe de thermoplastiques hautes performances. Ils possèdent des caractéristiques très similaires. Tout d’abord, ils ont tous les deux une haute résistance aux températures élevées et peuvent maintenir leurs propriétés mécaniques dans un milieu chauffé jusqu’à 250°C.

Le PEEK (Polyétherétherkétone) possède une haute résistance chimique et d’excellentes propriétés mécaniques : il présente un bon rapport résistance/poids, ce qui lui permet de se substituer à certains métaux. 

Concernant le PEKK (Polyétherkétonekétone), il résiste mieux aux hydrocarbures et aux fluides chimiques, possède une bonne stabilité diélectrique et n’émet pas de fumées toxiques. 

Ces filaments techniques trouvent leur utilité dans les secteurs professionnels de l’aérospatial, l’aéronautique, le médical ou encore l’automobile.

Des filaments réservés aux experts de l'impression 3D

Le PEEK et le PEKK sont des filaments complexes et très techniques à imprimer. Ils nécessitent des conditions d’impression particulières (notamment concernant la température). 

Dans le cas du PEKK, il est nécessaire de préparer en amont le filament dans une étuve chauffante (que nous pouvons fournir). Sur l’image suivante, deux pièces imprimées en PEKK, avec le même gcode et les mêmes paramètres : l’une avec préparation en amont du filament, l’autre sans.

  • Sur la pièce de gauche, le filament a été en amont correctement préparé dans une étuve chauffante. 
  • Sur la pièce de droite, le filament n’a tout d’abord, pas été correctement déshydraté, ce qui fait buller le filament et donne un mauvais rendu. Ensuite, durant l’impression, la porte de l’enceinte fermée a été ouverte, ce qui a fait chuter la température ambiante. D’où la couleur blanchâtre et le mauvais rendu qui en résulte. Le reste de l’impression a été réalisé dans les conditions de la pièce de gauche.

Il est donc indispensable de préparer le filament, et d’avoir une enceinte fermée pour imprimer certains matériaux.

 

Pour obtenir des conseils et un accompagnement au sujet de ces matériaux, contactez-nous à l’adresse contact-pro@dagoma3d.com. Vous souhaitez produire en matériau technique ? Nous réalisons pour vous les tests de pièces avec le matériau désiré.

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Le client
DAGOMA